Ingéchef mobilisé pour défendre le service public

A deux semaines des élections législatives, toutes et tous mobilisés pour défendre les services publics et leurs valeurs !

Prenant pleinement la mesure des enjeux liés à la dissolution de l’Assemblée Nationale, l’association s’adresse à toutes et tous pour rappeler son attachement aux valeurs républicaines !

Partager

Préparez le Concours d’Ingénieur en Chef Territorial 2024 avec IngéChef : Accompagnement Personnalisé et Formations Exclusives !

Chaque année, les concours externe, interne et l’examen professionnel d’Ingénieur en Chef Territorial offrent des perspectives de carrières très intéressantes. Que vous envisagiez de participer pour la première fois ou que vous ayez manqué de peu l’admission en 2023, IngéChef vous propose un accompagnement personnalisé et des formations exclusives pour maximiser vos chances de succès en 2024.

Accompagnement Personnalisé avec IngéChef:
Si vous êtes déterminé à réussir le concours d’Ingénieur en Chef Territorial 2024, IngéChef vous propose un accompagnement unique. Pour chaque type de concours et l’examen professionnel, bénéficiez d’un mentor dédié, des relectures de dossiers, des visioconférences avec des experts de la fonction publique, des entretiens blancs, et bien plus encore. Restez informé en suivant notre page LinkedIn : IngéChef LinkedIn.

Périodes d’Inscriptions 2024:

  • Concours externe et interne : 8 avril au 13 mai 2024 (dates prévisionnelles)
  • Examen professionnel : du lundi 15 janvier 2024 au vendredi 16 février 2024.
  • Plateforme d’inscription : CNFPT

Formations Exclusives:
IngéChef collabore avec des institutions renommées pour vous offrir des formations exclusives en préparation au concours externe, interne et à l’examen professionnel.

Concours Externe (ENGEES)

Concours Interne (CNFPT)

  • Campagne à partir de juin 2024, test en septembre 2024.
  • Formation débutant en janvier 2025 pour le concours en septembre 2025.
  • Lien d’information : Préparation Concours Interne

Examen Professionnel (CNFPT)

  • Préparation pour les candidats reçus à l’épreuve sur dossier par le CNFPT, qui contactera directement les admissibles.
  • IngéChef propose un accompagnement pour tous, pour la constitution des dossiers à partir de janvier 2024.
  • Contactez-nous sur prepaconcours@ingechef.fr pour plus d’informations.

IngéChef s’engage à vous soutenir tout au long de votre préparation aux concours d’Ingénieur en Chef Territorial. Profitez de notre accompagnement personnalisé et des formations exclusives pour vous démarquer en 2024. Ne manquez pas cette opportunité de faire progresser votre carrière !

Partager

Nouveau Partenariat entre IngéChef et la Banque Française Mutualiste : Renforcer l’Engagement dans la Fonction Publique Territoriale


Nous célébrons un nouveau partenariat prometteur, avec la Banque Française Mutualiste. Officialisé lors des ETS 2023 à Strasbourg, cet accord marque un jalon significatif dans le renforcement de l’attractivité de la Fonction Publique Territoriale.

signature BFM Mutualiste v

Un Engagement Mutuel Fort
La Banque Française Mutualiste, en tant que partenaire clé au sein du secteur public, a officiellement scellé son engagement envers IngéChef, l’association représentative des ingénieurs en chef. C’est avec une grande satisfaction que nous accueillons la BFM parmi nos partenaires, exprimant ainsi notre gratitude pour la confiance qu’elle nous accorde.


Des Services Additionnels en Perspective
Au-delà de la célébration de cette alliance, cette collaboration se traduira concrètement par des services supplémentaires offerts aux futurs élèves ingénieurs en chef, ainsi qu’aux adhérents de l’association IngéChef.


Un Impact Positif Ensemble
En unissant nos forces, IngéChef et la Banque Française Mutualiste s’engagent à renforcer l’impact positif au sein de la Fonction Publique Territoriale. Cette collaboration ne se limite pas à une simple association, mais représente une véritable alliance visant à améliorer les conditions et les perspectives des acteurs clés du secteur public.


Un grand merci à Cédric MONIN pour son rôle essentiel dans la concrétisation de cette collaboration. Son engagement et son soutien ont joué un rôle central dans la création de ce partenariat prometteur.

Ensemble, IngéChef et la Banque Française Mutualiste s’engagent à façonner un avenir plus fort et plus dynamique pour la Fonction Publique Territoriale. Ce partenariat reflète notre détermination commune à soutenir les acteurs clés de ce secteur vital, ouvrant ainsi la voie à de nouvelles opportunités et à un développement continu.


#Partenariat #IngéChef #BanqueFrançaiseMutualiste #ETS2023 #FonctionPubliqueTerritoriale #EngagementMutuel

Partager

Félicitations aux nouveaux lauréats du concours ingénieur.e en chef.fe !

L’association Ingechef adresse toutes ses félicitations aux admis.es du concours ingénieurs en chef.fes de 2023 ! Bienvenue dans la famille des ingénieur.es en chef.fes ! Welcome à la 7ème promotion !

https://www.cnfpt.fr/sites/default/files/document/1701873913/liste-candidats-admis-au-concours-interne-dingenieur-chef-territorial-2023.pdf

https://www.cnfpt.fr/sites/default/files/document/1701873954/liste-candidats-admis-au-concours-externe-dingenieur-chef-territorial-2023.pdf

Partager

Carte des référents territoriaux 2023

IMG 20231030 WA0002

🔎 Vous cherchez votre référent IngéChef local ?
Plus simple que le “où est Charlie”, vous trouverez ci-après la liste des référents

N’hésitez pas à les contacter via LinkedIn ou directement l’association par mail à : Contact@ingechef.fr

Farid Aouaichia

Mahieddine Lattar

Frédéric GAUTHERON
Guillaume LANFRANCHI

Hélène Tottoli – Desante

Sabine Laurant

Stéphane Belz

Clotilde Eisenbarth-Zrir

Claire Venot

Gaétan LEPETIT

Géraldine Verneret

Nicolas Lux

Jérôme DUSSARDIER

Margaux Lebecque

Mélisande Barraud

Arnaud Gueguen

Laurent DÉCAMPS

Thomas Ricard

Théo Gal

Mathieu Bétuing

Audrey Scoffoni

Amandine Ferdinand

Jonathan N.

Maxime Dupin

Joëlle Nonet

Yannick Monlouis

Régis Desbonne

Partager

Le mot du Président

Vincent Mauger, élu président de l’association IngéChef en juin 2023, revient avec le classique mot du président, sur les objectifs de l’association.

Les réalisations d’Ingéchef continuent de gagner en reconnaissance au sein du paysage territorial. Notre engagement envers l’accompagnement des candidats, l’accueil des nouveaux admis, nos entretiens avec des personnalités de l’action publique sous la forme des jeudis inspirants et nos colloques ont solidifié notre présence. Notre réseau repose aujourd’hui sur des référents territoriaux dévoués, qui guident les stagiaires de l’INET, facilitent leur intégration dans leurs postes, et favorisent le réseau entre les Ingénieurs en Chef des territoires.

vincent mauger
Vincent Mauger, Président de l’association IngéChef

Tous les Ingénieurs en Chef territoriaux peuvent désormais être membres de l’association, quelles que soient les modalités de leur intégration dans ce cadre d’emploi : avancement de grade, concours, examen professionnel, intégration suite à détachement… Cette décision importante a été prise à une très large majorité par les adhérents lors de la dernière assemblée générale. Cette ouverture est une étape importante pour IngéChef, dans son évolution d’une association d’élèves à une association professionnelle. Elle permet en effet maintenant à tous les Ingénieurs en Chef d’être pleinement acteurs du rayonnement de notre cadre d’emploi.

Le nouveau bureau, élu en juin 2023, a l’ambition de poursuivre et d’amplifier l’action de ses prédécesseurs afin de se connaître, se faire connaître, transmettre. Il nous faudra affirmer la place des ingénieurs en chef dans la haute fonction publique, à la fois managers des transitions et experts techniques.

Par notre vision stratégique de manager des transitions et nos formations scientifiques, nous avons en effet vocation à assumer l’ensemble des fonctions de niveau direction et de direction générale dans la Territoriale et dans l’ensemble de la Fonction Publique.

Ingénieur.es en Chef.fe territoriaux, Ingéchef est votre association !

Partager

La promotion actuellement à l’INET : 𝐃𝐨𝐧𝐞𝐥𝐥𝐚 𝐌𝐞𝐚𝐝𝐨𝐰𝐬 (2023-2024)

La 6ème promotion des élèves-ingénieur.es en chef.fes territoriaux a choisi le nom de Donella Meadows pour les représenter.

Donnella Meadows

Donella Meadows, scientifique et enseignante, est la co-autrice principale du rapport éponyme. Le rapport Meadows, aussi connu sous le nom “The Limits to Growth”, ouvre une réflexion, dès 1972, sur notre système de développement. Bien que porteur d’un constat sombre, ce livre prône un message d’espoir : l’Homme peut créer une société dans laquelle il peut vivre indéfiniment sur Terre, s’il s’impose des limites à lui-même et à sa production de biens matériels. Passionnée par l’écologie, Donella est une militante engagée qui tissera le lien entre le monde scientifique et la mouvance écologiste. Tout au long de sa carrière, elle va chercher à défendre et à développer sa vision d’équité et de durabilité de la société, à contre-courant de l’avis de l’époque.

Promotion Donella Meadows

Les élèves se retrouvent particulièrement dans les valeurs de cette femme dont le courage, l’engagement pour l’intérêt général, ainsi que le sens du partage, se révèlent aujourd’hui comme des actes précurseurs. Ils adhérent au constat établi par ce rapport et à la réflexion qu’il a ouverte, étant convaincus de la nécessité de respecter l’environnement et de favoriser l’équité sociale, afin d’assurer une viabilité décente à l’ensemble des habitants de notre planète. Les collectivités territoriales, au sein desquelles les élèves de la promotion Donella Meadows exerceront demain leurs responsabilités, demeurent les premières conceptrices des solutions à mettre en œuvre à travers les politiques publiques qu’elles portent.

Lien vers le compte linkedin des élèves ingénieurs en chef

Lien vers le recueil des CV de la promotion

Partager

Découvrez le tout nouveau bureau IngéChef 2023 élu lors de notre Assemblée Générale du 6 juillet !

Nous sommes heureux de vous présenter le tout nouveau bureau IngéChef 2023, élu lors de notre Assemblée Générale qui s’est tenue le 6 juillet. Votre confiance est d’une importance capitale, et nous souhaitons vous exprimer notre sincère gratitude. En tant qu’équipe élue, nous sommes engagés à poursuivre nos actions en faveur des territoires, de la fonction publique territoriale, du cadre d’emploi, ainsi que de l’accompagnement au concours et à l’examen professionnel !

Bureau de l'association ingénieur en chef

Laissez-nous vous présenter les membres du bureau IngéChef 2023, chacun et chacune apportant son dévouement :

Au-delà du bureau exécutif, nous avons également le plaisir de compter sur le soutien de ces membres engagés, contribuant à l’avancement de nos missions :

Nos engagements
Au sein d’IngéChef, notre objectif est de promouvoir le développement des territoires tout en soutenant activement la fonction publique territoriale. Nous œuvrons également à créer un cadre d’emploi favorable à la réussite de chacun, en offrant un accompagnement de qualité pour les concours et les examens professionnels.

Nous sommes impatients de continuer cette aventure avec vous tous, en faisant de notre mieux pour contribuer au progrès des territoires et à l’épanouissement de la fonction publique. Suivez-nous pour rester informés de nos actions et initiatives à venir ! N’hésitez pas à partager vos idées et à vous engager avec nous.

Nous vous remercions de votre soutien constant et de votre confiance envers IngéChef. En avant pour de nouveaux succès ensemble !

Partager

3 épreuves écrites pour les concours externe et interne d’ingénieur en chef territorial

3️⃣ épreuves de 5h pour toucher l’admissibilité des concours externe et interne d’ingénieur en chef territorial:

– Une note de synthèse et de propositions dans un large domaine technique

– Une note de synthèse et de propositions sur une problématique de management général

– Une composition sur un sujet contemporain

Lien pour s’inscrire au concours 2023 sur le site du CNFPT : https://cnfpt.escort.fr/CANINS74_21/AIGUILLAGE/9CYAAFKc5FhvTWp4d01XTGZmAAA

Partager

Le cadre d’emploi des Ingénieurs en Chef Territoriaux

En France, les Ingénieurs en chef forment un cadre d’emplois des hauts fonctionnaires de la fonction publique territoriale aux côtés des administrateurs territoriaux, des conservateurs de bibliothèques territoriaux et des conservateurs du patrimoine territoriaux.

Le cadre d’emploi des Ingénieurs en chef est l’unique cadre d’emploi technique d’encadrement supérieur de la haute fonction publique territoriale créé par le décret n°2016-200 du 26 février 20161. Il s’agit d’un cadre d’emplois supérieur à caractère technique et scientifique de catégorie A+ au sens du Code Général de la Fonction Publique2 (Articles L412-1 et suivants) modifiée portant dispositions statutaires relatives à la fonction publique territoriale.

Le cadre d’emploi compte environ 3600 membres et reste l’un des principaux pourvoyeurs des postes d’encadrement supérieur au sein des collectivités territoriales. Occupant des postes de direction et de direction générale au sein des collectivités territoriales, les Ingénieurs en chef sont des acteurs majeurs de pilotage et de management des politiques du vivre-ensemble au sein des territoires.

Le Cadre d’emploi des ingénieurs en Chef territoriaux comporte trois grades :

–         Ingénieur en Chef,

–         Ingénieur en Chef Hors Classe,

–         Ingénieur Général.

Pour en savoir plus : https://fr.wikipedia.org/wiki/Ing%C3%A9nieur_en_chef_territorial

Partager

24/03/2023 : Signature de la convention Dirigeantes & Territoires / IngéChef

🖋 Signature du partenariat entre Dirigeantes & Territoires
et IngéChef pendant le mois de l’égalité !

🙏 Merci à Dayana Chamoun-Fievée, l’ensemble de l’équipe de Dirigeantes & Territoires et Margaux Lebecque pour ce beau partenariat prometteur !

IMG 20230324 WA0010

IngéChef continue de s’engager en faveur de lutte contre les inégalités femmes / hommes, et notamment par la démocratisation de l’accès au concours d’ingénieur en chef territorial et la féminisation des admis !

Site internet de Dirigeantes & Territoires https://lnkd.in/dP4JPuy

Partager

Promotion Antoine de Saint-Exupéry (2022-2023)

« La grandeur d’un métier est, peut-être, avant tout, d’unir des hommes. » Terre des hommes, 1938.

Logo promotion Saint-Exupéry
Logo de la promotion Antoine de Saint-Exupéry

La 5ème promotion des élèves-ingénieurs en chef territoriaux a choisi le nom d’Antoine de Saint-Exupéry pour les représenter. Saint-Exupéry a été mécanicien, écrivain, poète, aviateur, explorateur…

Sa vie et son œuvre sont une invitation au voyage, à la découverte, aux rencontres, au courage, à l’engagement et au dépassement de soi. Son œuvre est particulièrement empreinte du thème de la fidélité à un devoir, son acceptation et de la responsabilité envers la collectivité qui dépassent souvent l’individu et son bonheur personnel. 

Son illustre personnage aux cheveux d’or, le Petit Prince, ambassadeur précoce de l’écologie, sensibilisait déjà à la préservation de la terre, des biens communs environnementaux et des liens entre les êtres humains et les autres êtres vivants.

photo promo

Lien vers le compte linkedin des élèves ingénieurs en chef

Lien vers le recueil des CV de la promotion

Partager

Portrait de St-Ex – Florence Galais

Les Saint Exupéry à l’atterrissage 🏁 !

❓ 𝗘𝗹𝗲̀𝘃𝗲𝘀 𝗜𝗻𝗴𝗲́𝗻𝗶𝗲𝘂𝗿𝘀 𝗲𝗻 𝗖𝗵𝗲𝗳 𝗧𝗲𝗿𝗿𝗶𝘁𝗼𝗿𝗶𝗮𝗹 : 𝗕𝗼𝗻𝗷𝗼𝘂𝗿 Florence Galais, 𝗾𝘂𝗲𝗹 𝗲𝘀𝘁 𝘁𝗼𝗻 𝗽𝗮𝗿𝗰𝗼𝘂𝗿𝘀 𝗽𝗿𝗼𝗳𝗲𝘀𝘀𝗶𝗼𝗻𝗻𝗲𝗹 𝗲𝘁 𝗰𝗼𝗺𝗺𝗲𝗻𝘁 𝗲𝗻 𝗲𝘀-𝘁𝘂 𝗮𝗿𝗿𝗶𝘃𝗲́𝗲 𝗮̀ 𝗽𝗮𝘀𝘀𝗲𝗿 𝗹𝗲 𝗰𝗼𝗻𝗰𝗼𝘂𝗿𝘀 𝗱’𝗶𝗻𝗴𝗲́𝗻𝗶𝗲𝘂𝗿 𝗲𝗻 𝗰𝗵𝗲𝗳 ? 
➡ De nature curieuse et adaptable, j’ai travaillé au cours de ma carrière dans des strates de collectivités variées – commune, EPCI, Parc Naturel Régional, Région – ainsi que sur des thématiques diverses – Environnement, eau, développement local, développement économique, patrimoine naturel et bâti, coopération transfrontalière, et plus récemment urbanisme et habitat. Dans une logique de progression professionnelle j’ai passé le concours d’ingénieure en chef en mobilisant deux de mes grandes forces : la persévérance et l’engagement. 

florence 2


 
❓ 𝗦𝗲𝗹𝗼𝗻 𝘁𝗼𝗶, 𝗾𝘂’𝗲𝘀𝘁-𝗰𝗲 𝗾𝘂𝗲 𝗹𝗮 𝗳𝗼𝗿𝗺𝗮𝘁𝗶𝗼𝗻 𝗮̀ 𝗹’𝗜𝗡𝗘𝗧 𝗽𝗼𝘂𝗿𝗿𝗮 𝗮𝗽𝗽𝗼𝗿𝘁𝗲𝗿 𝗮̀ 𝗹𝗮 𝘀𝘂𝗶𝘁𝗲 𝗱𝗲 𝘁𝗼𝗻 𝗽𝗮𝗿𝗰𝗼𝘂𝗿𝘀 𝗽𝗿𝗼𝗳𝗲𝘀𝘀𝗶𝗼𝗻𝗻𝗲𝗹 ? 
➡ J’ai requestionné mes pratiques au fil des interventions sur les outils de management et transformation de l’action publique et je me suis resourcée auprès des collègues de la promotion Antoine de Saint-Exupéry. Cela consolide mon socle de compétences et m’intègre à un réseau de collègues A+ de trois filières pour la suite de ma carrière.   
 
❓ 𝗔 𝗹’𝗮𝘂𝗯𝗲 𝗱𝗲 𝟮𝟬𝟮𝟯, 𝗾𝘂’𝗲𝘀𝘁-𝗰𝗲 𝗾𝘂’𝘂𝗻𝗲 𝗶𝗻𝗴𝗲́𝗻𝗶𝗲𝘂𝗿𝗲 𝗲𝗻 𝗰𝗵𝗲𝗳 𝘁𝗲𝗿𝗿𝗶𝘁𝗼𝗿𝗶𝗮𝗹 𝗽𝗼𝘂𝗿 𝘁𝗼𝗶 ? 
➡ C’est, parmi les autres membres de la direction, un dépositaire des orientations politiques de la collectivité chargé de les traduire dans les services dont il a la charge. Il mobilise en ce sens son leadership et sa capacité à conduire une co-construction de l’action publique ; il utilise les outils d’un management en phase avec les enjeux actuels tout en favorisant l’adaptation des agents.  
 
❓ 𝗤𝘂𝗲𝗹𝗹𝗲 𝗲𝘀𝘁 𝗹𝗮 𝗰𝗮𝘂𝘀𝗲 𝗾𝘂𝗶 𝘁𝗲 𝘁𝗶𝗲𝗻𝘁 𝗮̀ 𝗰œ𝘂𝗿 ? 
➡ L’égalité des chances 

Lien vers le post linkedin : https://www.linkedin.com/posts/eleves-ing%C3%A9nieurs-et-ing%C3%A9nieurs-en-chef-territoriaux_inet-cnfpt-activity-7019589137062064128-FpPx?utm_source=share&utm_medium=member_desktop

Partager

Portrait de St-Ex – Thomas Ricard

Les Saint Exupéry à l’atterrissage 🏁 !

𝗘𝗹𝗲̀𝘃𝗲𝘀 𝗜𝗻𝗴𝗲́𝗻𝗶𝗲𝘂𝗿𝘀 𝗲𝗻 𝗖𝗵𝗲𝗳 𝗧𝗲𝗿𝗿𝗶𝘁𝗼𝗿𝗶𝗮𝗹 : 𝗕𝗼𝗻𝗷𝗼𝘂𝗿 Thomas Ricard 𝗾𝘂𝗲𝗹 𝗲𝘀𝘁 𝘁𝗼𝗻 𝗽𝗮𝗿𝗰𝗼𝘂𝗿𝘀 𝗽𝗿𝗼𝗳𝗲𝘀𝘀𝗶𝗼𝗻𝗻𝗲𝗹 𝗲𝘁 𝗰𝗼𝗺𝗺𝗲𝗻𝘁 𝗲𝗻 𝗲𝘀-𝘁𝘂 𝗮𝗿𝗿𝗶𝘃é à 𝗽𝗮𝘀𝘀𝗲𝗿 𝗹𝗲 𝗰𝗼𝗻𝗰𝗼𝘂𝗿𝘀 𝗱’𝗶𝗻𝗴𝗲́𝗻𝗶𝗲𝘂𝗿 𝗲𝗻 𝗰𝗵𝗲𝗳 ? 
J’ai depuis maintenant un peu plus de 20 ans toujours travaillé et évolué dans différentes Collectivités Territoriales (SDIS, Communauté de Communes, Agglomération, Communauté Urbaine) avec des postes assez variés qui m’ont toujours permis de participer au fonctionnement tout en étant assez proche de l’exécutif.
J’ai fait le choix de bouger dès que j’en avais l’opportunité pour évoluer sur des postes à forte responsabilité tout en passant les concours et examens. C’est donc dans cette esprit et assez naturellement que je me suis présenté au concours A+ d’Ingénieur en Chef. 

thomas



𝗤𝘂𝗲𝗹𝘀 𝘀𝗼𝗻𝘁 𝗹𝗲𝘀 𝗽𝗼𝗶𝗻𝘁𝘀 𝗳𝗼𝗿𝘁𝘀 𝗱𝗲 𝗹𝗮 𝗳𝗼𝗿𝗺𝗮𝘁𝗶𝗼𝗻 𝗮̀ 𝗹’𝗜𝗡𝗘𝗧 ?
Un des points forts de l’INET est que cette formation de plusieurs mois nous donne l’opportunité de prendre un peu de recul et donc d’avoir le temps de se former et de s’intéresser à de nombreux sujets sans la contrainte professionnelle quotidienne.
L’interfilière également est une vraie plus-value. Le partage, la richesse et la diversité des profils des 3 filières (ICT, Administrateurs et Conservateurs ) ont été me concernant tout aussi intéressants et apprenants que la formation proposée par l’INET.

𝗔𝗽𝗿𝗲̀𝘀 𝗹’𝗜𝗡𝗘𝗧, 𝗾𝘂𝗲𝗹𝗹𝗲 𝗲𝘀𝘁 𝗹𝗮 𝘀𝘂𝗶𝘁𝗲 𝗱𝗲 𝘁𝗼𝗻 𝗰𝗵𝗲𝗺𝗶𝗻 ?
J’ai la chance d’avoir grâce à Monsieur le Maire et aux Directeurs Généraux de Carcassonne pu suivre la formation sans couper complètement avec le fonctionnement de la Ville, ce qui me permet de revenir sur mon poste de Directeur Général des Services. C’est une superbe opportunité !
Cette parenthèse aura, je l’espère, été enrichissante et un plus dans mes missions au quotidien.

𝗨𝗻 𝗰𝗼𝗻𝘀𝗲𝗶𝗹 𝗽𝗼𝘂𝗿 𝗰𝗲𝗹𝗹𝗲𝘀 𝗲𝘁 𝗰𝗲𝘂𝘅 𝗾𝘂𝗶 𝗵𝗲́𝘀𝗶𝘁𝗲𝗻𝘁 𝗮̀ 𝗽𝗮𝘀𝘀𝗲𝗿 𝗹𝗲 𝗰𝗼𝗻𝗰𝗼𝘂𝗿𝘀 ?
Il faut se lancer et arrêter de s’autocensurer !
Il n’y a vraiment pas assez de candidats alors que la variété des profils chez les lauréats montre qu’en travaillant sérieusement chacun a sa place et a tout à gagner.

Lien vers le post linkedin : https://www.linkedin.com/feed/update/urn:li:activity:7024036279684104193

Partager

Portrait de St-Ex – Christelle Dumas

Les Saint Exupéry à l’atterrissage 🏁 !

𝗘𝗜𝗖𝗧 : 𝗕𝗼𝗻𝗷𝗼𝘂𝗿 Christelle DUMAS, 𝗾𝘂𝗲𝗹 𝗲𝘀𝘁 𝘁𝗼𝗻 𝗽𝗮𝗿𝗰𝗼𝘂𝗿𝘀 𝗽𝗿𝗼𝗳𝗲𝘀𝘀𝗶𝗼𝗻𝗻𝗲𝗹 𝗲𝘁 𝗰𝗼𝗺𝗺𝗲𝗻𝘁 𝗲𝗻 𝗲𝘀-𝘁𝘂 𝗮𝗿𝗿𝗶𝘃𝗲́𝗲 𝗮̀ 𝗽𝗮𝘀𝘀𝗲𝗿 𝗹𝗲 𝗰𝗼𝗻𝗰𝗼𝘂𝗿𝘀 𝗱’𝗶𝗻𝗴𝗲́𝗻𝗶𝗲𝘂𝗿𝗲 𝗲𝗻 𝗰𝗵𝗲𝗳?
J’ai exercé pendant près de 20 ans sur des fonctions managériales, dans les services techniques, en particulier les bâtiments, au sein des trois strates de collectivités territoriales : au Département en Seine-et-Marne, puis en Commune à Hellemmes, et enfin en Région Nord Pas-de-Calais puis Hauts-de-France.
Consciente que mon expérience professionnelle était essentiellement axée sur le patrimoine bâti des collectivités, j’ai choisi de passer le concours d’ingénieure en chef territorial, afin d’élargir mes horizons en matière de politiques publiques.

christelle

𝗦𝗲𝗹𝗼𝗻 𝘁𝗼𝗶, 𝗾𝘂𝗲𝗹𝘀 𝘀𝗼𝗻𝘁 𝗹𝗲𝘀 𝗽𝗼𝗶𝗻𝘁𝘀 𝗳𝗼𝗿𝘁𝘀 𝗱𝗲 𝗹𝗮 𝗳𝗼𝗿𝗺𝗮𝘁𝗶𝗼𝗻 𝗮̀ 𝗹’𝗜𝗡𝗘𝗧?
L’alternance entre les périodes de cours et les périodes de stage permet, d’une part de renforcer ses compétences, et d’autre part, de les mettre en œuvre dans les collectivités. Ensuite, c’est toute la richesse des rencontres et du travail en inter filières, du partage de retours d’expériences, et du réseau, qui est un atout majeur de cette année à l’INET. Enfin, cette formation permet de renforcer sa vision stratégique, de prendre du recul et de travailler sur sa posture de cadre dirigeant.

𝗔𝗽𝗿𝗲̀𝘀 𝗹’𝗜𝗡𝗘𝗧, 𝗾𝘂𝗲𝗹𝗹𝗲 𝗲𝘀𝘁 𝗹𝗮 𝘀𝘂𝗶𝘁𝗲 𝗱𝗲 𝘁𝗼𝗻 𝗰𝗵𝗲𝗺𝗶𝗻 ?
Vous : Aujourd’hui je souhaite revenir au sein du bloc communal, pour être au plus près des élus pour relever les défis de la transition énergétique, écologique, numérique, et sociale, des territoires.

𝗔 𝗹’𝗮𝘂𝗯𝗲 𝗱𝗲 𝟮𝟬𝟮𝟯, 𝗾𝘂’𝗲𝘀𝘁-𝗰𝗲 𝗾𝘂’𝘂𝗻 𝗶𝗻𝗴𝗲́𝗻𝗶𝗲𝘂𝗿 𝗲𝗻 𝗰𝗵𝗲𝗳 𝘁𝗲𝗿𝗿𝗶𝘁𝗼𝗿𝗶𝗮𝗹 𝗽𝗼𝘂𝗿 𝘁𝗼𝗶 ?
L’ingénieur en chef est au service du projet politique. Il travaille sur le pourquoi avant de travailler sur le comment. Il accompagne les élus dans la définition de la stratégie et des objectifs puis met en place l’organisation pour la mise en œuvre opérationnelle du service public. L’ingénieur en chef s’attache aussi à avoir une vision globale du territoire, à réfléchir de manière systémique à l’ensemble des politiques publiques, et à les décloisonner pour faire naître de nouvelles synergies. Enfin, et non des moindres, être ingénieur en chef, c’est manager des équipes : c’est donner du sens, un cadre, et du lien. C’est emmener avec soi les équipes dans les projets. C’est faire grandir ses collaborateurs et faire en sorte que chacun donne le meilleur de lui-même.
Je tiens à remercier l’ensemble des personnes qui m’ont accompagnée dans cette passionnante année à l’INET !

Lien vers le poste linkedin : https://www.linkedin.com/feed/update/urn:li:activity:7026622532552155136

Partager

Portrait de St-Ex – Julie Mahé

Les Saint Exupéry à l’atterrissage 🏁 !
 
𝗕𝗼𝗻𝗷𝗼𝘂𝗿 Julie Mahé, 𝗾𝘂𝗲𝗹 𝗲𝘀𝘁 𝘁𝗼𝗻 𝗽𝗮𝗿𝗰𝗼𝘂𝗿𝘀 𝗽𝗿𝗼𝗳𝗲𝘀𝘀𝗶𝗼𝗻𝗻𝗲𝗹 𝗲𝘁 𝗰𝗼𝗺𝗺𝗲𝗻𝘁 𝗲𝗻 𝗲𝘀-𝘁𝘂 𝗮𝗿𝗿𝗶𝘃𝗲́𝗲 𝗮̀ 𝗽𝗮𝘀𝘀𝗲𝗿 𝗹𝗲 𝗰𝗼𝗻𝗰𝗼𝘂𝗿𝘀 𝗱’𝗶𝗻𝗴𝗲́𝗻𝗶𝗲𝘂𝗿 𝗲𝗻 𝗰𝗵𝗲𝗳 ?
Mes expériences professionnelles m’ont permis de toujours créer des liens :
– entre différents territoires par leur valorisation touristique en Dordogne,
– entre le public et le privé en tant que cheffe de service du développement économique et touristique dans l’Oise,
– puis entre les agents et les services d’une collectivité au sein d’une DRH
– enfin entre différentes politiques publiques sur mon poste de secrétaire générale dans un département.
De formation initiale d’ingénieure agronome et après 15 années d’expériences dans les collectivités, j’aspirai à retrouver le pilotage de politiques publiques sur des postes plus stratégiques, en lien direct avec les élus. Passer le concours d’ingénieure en chef territorial était pour moi une évidence.

Julie 2


 
𝗦𝗲𝗹𝗼𝗻 𝘁𝗼𝗶, 𝗾𝘂’𝗲𝘀𝘁-𝗰𝗲 𝗾𝘂𝗲 𝗹𝗮 𝗳𝗼𝗿𝗺𝗮𝘁𝗶𝗼𝗻 𝗮̀ 𝗹’𝗜𝗡𝗘𝗧 𝗽𝗼𝘂𝗿𝗿𝗮 𝗮𝗽𝗽𝗼𝗿𝘁𝗲𝗿 𝗮̀ 𝗹𝗮 𝘀𝘂𝗶𝘁𝗲 𝗱𝗲 𝘁𝗼𝗻 𝗽𝗮𝗿𝗰𝗼𝘂𝗿𝘀 𝗽𝗿𝗼𝗳𝗲𝘀𝘀𝗶𝗼𝗻𝗻𝗲𝗹 ?
La formation de 12 mois à l’INET a été extrêmement passionnante.
D’abord à travers les formations proposées. Elles sont variées et permettent de répondre à de nombreux enjeux à relever dans les collectivités territoriales.
Ensuite, les 3 stages m’ont permis de découvrir de nouvelles strates de collectivités comme la Rennes Ville et Métropole, mais aussi d’actualiser mes connaissances et compétences en matière d’aménagement du territoire au sein de la Région Nouvelle-Aquitaine.
Mon dernier stage aura comme sujet le développement des énergies renouvelables à la Région Bretagne, sujet d’actualité fort pour de nombreux territoires.

Enfin, les rencontres faites pendant 1 an au gré des formations, des stages, des projets collectifs et avec tous les élèves présents à l’INET, administrateur.rices, ingénieur.e en chef, conservateur.rices de bibliothèques et du patrimoine, ont été riches et me permettent aujourd’hui de bénéficier d’un réseau sur toute la France et dans de multiples domaines d’expertises.

𝗨𝗻 𝗰𝗼𝗻𝘀𝗲𝗶𝗹 𝗽𝗼𝘂𝗿 𝗰𝗲𝘂𝘅 𝗾𝘂𝗶 𝗵𝗲́𝘀𝗶𝘁𝗲𝗻𝘁 𝗮̀ 𝗽𝗮𝘀𝘀𝗲𝗿 𝗹𝗲 𝗰𝗼𝗻𝗰𝗼𝘂𝗿𝘀 ?
Osez ! C’est une étape difficile qui demande un grand investissement personnel et de se confronter à ses propres capacités. Mais ça vaut le coup ! Lancez-vous et n’hésitez pas à contacter l’association IngéChef qui est là pour aider et soutenir tous les préparationnaires au concours d’ingénieur en chef territorial.

Lien vers le post linkedin : https://www.linkedin.com/feed/update/urn:li:activity:7027207225857175552

Partager

Portrait de St-Ex – Grégory Rochette

Les Saint Exupéry à l’atterrissage 🏁 !

𝗕𝗼𝗻𝗷𝗼𝘂𝗿 Grégory Rochette, 𝗾𝘂𝗲𝗹 𝗲𝘀𝘁 𝘁𝗼𝗻 𝗽𝗮𝗿𝗰𝗼𝘂𝗿𝘀 𝗽𝗿𝗼𝗳𝗲𝘀𝘀𝗶𝗼𝗻𝗻𝗲𝗹 𝗲𝘁 𝗰𝗼𝗺𝗺𝗲𝗻𝘁 𝗲𝗻 𝗲𝘀-𝘁𝘂 𝗮𝗿𝗿𝗶𝘃é à 𝗽𝗮𝘀𝘀𝗲𝗿 𝗹𝗲 𝗰𝗼𝗻𝗰𝗼𝘂𝗿𝘀 𝗱’𝗶𝗻𝗴𝗲́𝗻𝗶𝗲𝘂𝗿 𝗲𝗻 𝗰𝗵𝗲𝗳 ?
J’ai commencé ma carrière professionnelle par la voie de l’apprentissage dans le privé à l’âge de 15 ans comme ouvrier électricien. J’ai ensuite poursuivi mes études en alternance pendant quelques années pour devenir responsable de projets.
Par la suite, j’ai intégré la fonction publique territoriale suite à la réussite du concours de technicien comme responsable des services techniques d’une commune. J’ai ensuite évolué dans le bloc communal de responsable de secteur bâtiment et voirie à COMMUNAUTE D’AGGLOMERATION DU PUY-EN-VELAY avec l’obtention du concours d’ingénieur et en me consacrant aussi à la pratique du rugby.
Au fil des mois et après une belle expérience de directeur des services techniques à la commune de COMMUNE DE BRIVES CHARENSAC, j’ai souhaité me présenter au concours d’ingénieur en chef territorial dans la continuité de mon parcours.

greg 2

𝗔𝘀-𝘁𝘂 𝘂𝗻 𝗳𝗶𝗹 𝗰𝗼𝗻𝗱𝘂𝗰𝘁𝗲𝘂𝗿 𝗾𝘂𝗶 𝘁’𝗮 𝗴𝘂𝗶𝗱𝗲́ 𝗮̀ 𝘁𝗿𝗮𝘃𝗲𝗿𝘀 𝗱𝗲𝘀 𝘁𝗿𝗼𝗶𝘀 𝗱𝗶𝗳𝗳𝗲́𝗿𝗲𝗻𝘁𝘀 𝘀𝘁𝗮𝗴𝗲𝘀 ?
J’ai pu profiter des stages à l’INET pour découvrir et m’ouvrir à un maximum de collectivités et notamment les strates dans lesquelles je n’avais jamais travaillé.
Mon stage au DEPARTEMENT DE LA LOZERE auprès du DGS, au sein duquel j’ai été très bien accueilli m’a permis de mesurer l’importance du département en zone rurale qui en fait la collectivité de proximité par excellence ainsi que l’importance des politiques de solidarité sociale.
En projet collectif à Saint-Étienne Métropole, j’ai découvert les politiques d’attractivité et de développement économique. Nous avons eu la chance de pouvoir accompagner la mise en place de la feuille de route du pôle alliant accompagnement au changement et management organisationnel en expérimentant les méthodes de Design de service !

𝗘𝘁 𝗰𝗲𝘁𝘁𝗲 𝗽𝗿𝗼𝗺𝗼𝘁𝗶𝗼𝗻 ? 𝗤𝘂𝗲 𝗽𝗲𝘂𝘁-𝗼𝗻 𝗹𝘂𝗶 𝘀𝗼𝘂𝗵𝗮𝗶𝘁𝗲𝗿 ?
Je n’avais pas eu l’occasion dans ma scolarité de connaitre un tel effet de promotion !
En effet, la variété des profils et l’envie de partage des Saint’Ex ont contribué largement à l’acquisition de nouvelles connaissances et au développement de mes compétences.

Les échanges avec les promotions d’administrateurs @Brassens, de conservateurs de bibliothèques @Yourcenar et de patrimoines @Perrot ont été très enrichissants.
Je souhaite à l’ensemble de mes collègues des 4 promotions de s’épanouir pleinement dans leurs futures missions après cette année de formation éprouvante !

Lien vers le post linkedin : https://www.linkedin.com/feed/update/urn:li:activity:7028763125017411585

Partager

Portrait de St-Ex – Adrien BARBAUD

[Les St-Ex à l’atterrissage 🏁] – Adrien Barbaud

EICT : Bonjour Adrien Barbaud, quel est ton parcours professionnel et comment en es-tu arrivé à passer le concours d’ingénieur en chef ?
Adrien : J’ai toujours souhaité me mettre au service des autres. Après avoir été élu au conseil régional des jeunes de la région Limousin, j’ai rejoint l’ENTPE, l’école d’aménagement durable des territoires en tant qu’élève fonctionnaire d’Etat. J’ai découvert le management de projet, notamment sur des projets complexes de bâtiments à travers des stages chez Edeis et CICAD. Ce goût pour le management de projets et l’envie de comprendre le secteur privé m’ont conduit à poursuivre mes études en master 2 Management et Administration des Entreprises à l’iaelyon School of Management de Lyon.
J’ai ensuite évolué pendant 3 ans et demi au sein des services déconcentrés du ministère de l’écologie. 
Ayant envie d’évoluer à un niveau stratégique, à haut niveau de management et au service d’un projet de territoire, il m’a paru naturel de me présenter au concours d’ingénieur en chef territorial de 2021.

Adrien 2



EICT : 5 mois de mission ! Quel est ton ressenti ? As-tu un fil conducteur qui t’a guidé à travers ces trois différents stages ?
Adrien : J’ai saisi l’opportunités des stages à l’INET pour m’ouvrir à une forte diversité de sujets. Mon stage au sein de la Ville du Havre m’a permis d’appréhender le fonctionnement des villes, qui est très différent de ma culture initiale Etat.
J’ai été particulièrement marqué par la diversité des sujets et la conciliation entre l’urgence et le degré de précision nécessaire. D’un littoral à l’autre, en projet collectif à Sète Agglopôle Méditerranée , j’ai découvert un secteur qui m’attirait : le développement économique. La richesse et le nombre d’acteurs m’ont particulièrement frappé. Nous avons eu la chance de mener un benchmark national, ce qui a constitué une chance inouïe de témoignage et d’organisation dans le développement économique de nombreux EPCI.
Enfin, mon projet d’expertise, prévu au sein de Dijon métropole s’annonce ambitieux et très intéressant, mais j’en dirai plus à la fin de la mission !

EICT : Comment as-tu vécu l’interfilière avec tes collègues administrateurs et conservateurs ?
Adrien : J’ai vécu l’interfilière à haute dose, entre réunions délégués, stage collectif et intervention aux ETS !
Au-delà de nos formations initiales et de nos réalités, nous partageons des valeurs et un sens du service public commun.
La richesse de ces échanges et des différentes personnes rencontrées constituent à mon sens une des grandes plus-values de l’année de scolarité à l’Institut national des études territoriales (INET).

Enfin, pour faire honneur à notre nom de promotion, j’emprunte ces mots d’Antoine de Saint-Exupéry
 « Si tu diffères de moi, mon frère, loin de me léser, tu m’enrichis. »

Lien vers le post linkedin : https://www.linkedin.com/feed/update/urn:li:activity:7029345771569250304

Partager

Portrait de St-Ex – Frédéric Duchêne

St-Ex à l’atterrissage 🏁 ! Frédéric Duchêne

𝗕𝗼𝗻𝗷𝗼𝘂𝗿 Frédéric, 𝗾𝘂𝗲𝗹 𝗲𝘀𝘁 𝘁𝗼𝗻 𝗽𝗮𝗿𝗰𝗼𝘂𝗿𝘀 𝗽𝗿𝗼𝗳𝗲𝘀𝘀𝗶𝗼𝗻𝗻𝗲𝗹 𝗲𝘁 𝗰𝗼𝗺𝗺𝗲𝗻𝘁 𝗲𝗻 𝗲𝘀-𝘁𝘂 𝗮𝗿𝗿𝗶𝘃𝗲́ 𝗮̀ 𝗽𝗮𝘀𝘀𝗲𝗿 𝗹𝗲 𝗰𝗼𝗻𝗰𝗼𝘂𝗿𝘀 𝗱’𝗶𝗻𝗴𝗲́𝗻𝗶𝗲𝘂𝗿 𝗲𝗻 𝗰𝗵𝗲𝗳 ? 
Après Centrale Lille, j’ai débuté dans le Conseil (PwC et Arthur Andersen), avec des missions auprès de grandes entreprises de l’industrie  : EDF, Renault, St Gobain, Philips, etc. Cela m’a formé très tôt au fonctionnement et enjeux des organisations. J’en ai tiré l’importance de la transversalité, du travail en équipe, du mode projet, de la conduite du changement… 
Je me suis ensuite orienté vers l’urbanisme via le Mastère Aménagement, maîtrise d’ouvrage urbaine (AMUR) des Ponts et Chaussées. J’ai ainsi découvert la Fonction Publique Territoriale et j’ai rapidement été convaincu par les valeurs et l’intérêt du service public et des collectivités. J’ai poursuivi ma carrière à la Région Rhône-Alpes à la Direction des Transports, puis à la Métropole de Lyon à la mission (puis SPL) Part-Dieu, et à la Direction des Mobilités. J’ai notamment piloté le grand projet urbain du PEM Part-Dieu, de la conception aux premiers grands travaux, avec des équipes internes et externes de très grande qualité. Cette expérience a été marquante, vues la complexité et l’imbrication des enjeux, la multitude d’acteurs à impliquer et coordonner : une grande aventure ! En tant que responsable du service « ZFE, aides et conseils mobilité » de la Métropole, j’ai œuvré avec des équipes très engagées, sur des sujets novateurs et très stimulants. 

fred


Avec du recul, j’apprécie la diversité des problématiques auxquelles j’ai été confronté (aménagement, mobilité, espaces publics et voiries, immobilier, habitat, transition écologique, foncier, juridique, montage de projets…), au niveau stratégique et au niveau opérationnel, elle incarne la richesse et la complexité propre à la FPT. 
Logiquement, j’ai ensuite choisi de passer le concours d’ingénieur en chef territorial, me sentant prêt à rejoindre les collectifs de Direction Générale.   
𝗤𝘂𝗲𝗹𝘀 𝘀𝗼𝗻𝘁 𝗹𝗲𝘀 𝗽𝗼𝗶𝗻𝘁𝘀 𝗳𝗼𝗿𝘁𝘀 𝗱𝗲 𝗹𝗮 𝗳𝗼𝗿𝗺𝗮𝘁𝗶𝗼𝗻 𝗮̀ 𝗹’𝗜𝗡𝗘𝗧 ?  
Elle consolide d’abord sa motivation et sa confiance dans la capacité à remplir une fonction A+. Elle permet aussi de connaître « l’état de l’art » de tous les sujets importants. L’autre point fort est l’esprit de promotion et les nombreuses rencontres inoubliables.

Entre ingénieurs en chef, et aussi en interfilière avec les conservateurs de bibliothèque, du patrimoine, et les administrateurs. Une véritable effervescence pour une parenthèse bienvenue dans une carrière.  
𝗨𝗻 𝗰𝗼𝗻𝘀𝗲𝗶𝗹 𝗽𝗼𝘂𝗿 𝗰𝗲𝗹𝗹𝗲𝘀 𝗲𝘁 𝗰𝗲𝘂𝘅 𝗾𝘂𝗶 𝗵𝗲́𝘀𝗶𝘁𝗲𝗻𝘁 𝗮̀ 𝗽𝗮𝘀𝘀𝗲𝗿 𝗹𝗲 𝗰𝗼𝗻𝗰𝗼𝘂𝗿𝘀 ?   
Lancez-vous dès que vous pensez pouvoir rejoindre des fonctions A+, sans auto-censure, laissez le jury décider ! L’année de formation ensuite est une chance unique à saisir. 

Lien vers la publication linkedin : https://www.linkedin.com/feed/update/urn:li:activity:7043881740213391361

Partager