S’engager dans de nouveaux modèles d’aménagement : Retour sur la Conférence Inspirante du 9 novembre 2023 avec Mme Stella Gass, Directrice de la Fédération Nationale des SCoT

Pour le jeudi inspirant du 9 novembre 2023, IngéChef a eu l’honneur de recevoir Mme Stella Gass, Directrice de la Fédération Nationale des SCoT, pour une conférence passionnante sur les enjeux d’artificialisation des sols et les prospectives en matière d’aménagement.

Le déroulé des échanges

L’évolution des responsabilités du bloc local

Mme Gass a partagé des réflexions précieuses sur l’évolution des responsabilités du bloc local à travers les lois récentes telles qu’ELAN et Climat-Résilience. Ces lois, portant deux ambitions fortes, visent à renforcer la place du projet politique et à changer la trajectoire des territoires.

Les apports de la loi ELAN

La conférence a mis en lumière les apports significatifs de la loi ELAN, mettant l’accent sur un projet d’aménagement stratégique avec des piliers essentiels tels que l’économie en transversalité, les besoins de la population, et les transitions énergétique et écologique.

Les enjeux pour les élus

Les enjeux sont des défis pour les élus, les appelant à relever une ambition élevée, à négocier avec les SCoT régionaux, à renforcer la gouvernance locale, et à mieux articuler la chaîne de commandement stratégie-plans d’action-contractualisation.

Le changement de trajectoire des territoires

Définitions

La conférence a également clarifié des termes cruciaux tels que “artificialisation” et “renaturation”, mettant en lumière l’importance de gérer de manière économe le foncier et de lutter contre l’artificialisation.

Les apports des autres textes

Mme Gass a abordé les apports des autres textes, soulignant les améliorations introduites par la loi facilitant la mise en œuvre du ZAN tout en soulevant des interrogations sur les grands projets, la garantie universelle, et les mesures d’accompagnement des collectivités.

Nouveaux modèles d’aménagement

Choisir pour ne pas subir

La conférence a inspiré les élus à choisir activement de nouveaux modèles d’aménagement pour faire face aux défis de la loi Climat-Résilience, présentant deux horizons clairs : ZAN et ZEN (Zéro Emission Nette) d’ici 2050.

Les mesures d’accompagnement

Les mesures nécessaires pour accompagner la transition vers de nouveaux modèles d’aménagement ont été discutées, couvrant le financement, la fiscalité, la réhabilitation énergétique, la renaturation, et la nécessité d’une ingénierie commune.

La mise en œuvre de la stratégie territoriale

Et maintenant tout commence

La conférence a conclu en encourageant le passage de la stratégie à l’action locale, soulignant l’importance de la collaboration avec divers acteurs, d’une gouvernance revisitée, et de la construction de petites victoires pour atteindre les objectifs fixés.

Conclusion

Renforcer la place du politique

En conclusion, Mme Stella Gass a rappelé aux participants que les défis des transitions, le ZAN et le ZEN, offrent une opportunité pour renforcer la place du politique dans la stratégie territoriale et préparer les territoires à 2050. Les élus sont appelés à saisir cette opportunité dès maintenant, transformant la contrainte législative en une opportunité politique pour ré-enchanter l’exercice d’aménagement du territoire.


Cet article résume les points clés de la conférence inspirante, offrant une perspective complète sur les enjeux d’artificialisation des sols et les nouvelles perspectives en matière d’aménagement, tout en soulignant l’importance d’une action proactive pour un avenir durable.

Partager

L’Engouement Croissant pour les Concours de la Haute Fonction Publique

À quelques jours des résultats d’admissibilité du concours d’ingénieurs en chef, il est clair que l’intérêt pour la haute fonction publique est en pleine expansion. Cet engouement croissant est particulièrement notable dans le cas de l’Institut national des études territoriales (INET) et de l’Institut national du service public (INSP). Ces chiffres impressionnants témoignent de la volonté des citoyens de s’impliquer dans la chose publique, et cela semble être devenu une tendance incontestable dans le monde post-COVID.

La Quête de Sens dans l’Action Publique

Dans un monde où la pandémie de COVID-19 a bouleversé nos vies et nos priorités, de plus en plus de personnes cherchent du sens dans leur travail. L’action publique offre une réponse à cette quête de sens, en permettant aux individus de contribuer directement à l’amélioration de la société et du bien-être de leurs concitoyens.

latrach med jamil SzqUlkbm t0 unsplash 1

La Croissance des Lauréats au Concours d’Ingénieurs en Chef Territorial

L’une des manifestations les plus tangibles de cet intérêt croissant est l’augmentation constante du nombre de lauréats au concours d’ingénieurs en chef territorial. Cette tendance à la hausse témoigne de la reconnaissance de l’importance du service public et de la volonté des individus de jouer un rôle clé dans son fonctionnement.

Références et Liens Utiles :

Pour en savoir plus sur cette tendance en expansion, vous pouvez consulter les articles et ressources suivants :

L’intérêt grandissant pour les concours de la haute fonction publique reflète un désir profond de s’engager dans des carrières qui ont un impact direct sur la société. Alors que de plus en plus de candidats se lancent dans ces concours, l’avenir de la fonction publique semble prometteur, avec des individus motivés prêts à relever les défis complexes du monde d’après COVID.

Partager

Taux de réussite au concours d’ingénieur en chef territorial

Le recrutement en qualité d’ingénieur en chef intervient après inscription sur liste d’aptitude à la suite de la réussite à un concours (interne ou externe) ou à l’examen professionnel.

Le tableau ci-dessous reprend les chiffres de issus des rapports de jury des concours d’ingénieur en chef, d’administrateur et de l’INSP (ex- ENA). La sélectivité oscille entre 8 et 10 % à l’INSP, taux assez stable sur 5 ans. Depuis la création du concours d’ingénieur en chef territorial en 2017, le taux de sélectivité des concours d’administrateur et d’ingénieur en chef varie fortement en fonction des années. Aussi, en moyenne sur 5 ans, le taux de sélectivité est équivalent sur les deux concours à un peu moins de 14 %.

Année du concoursIngénieur en chef
(3ème jour)
INSP (ex- ENA)
(3 concours, 3ème jour)
Administrateur territoriaux
(5ème jour)
201712.6 %9.8 %17.5 %
201813.5 %8.9 %12.8 %
201914 %8.7 %12.5 %
202011 %9.1 %11.8 %
202118.7 %7.9 %12.7 %
202217.7 %8.5 %10.4 %
2023NC*7.4 %NC*
Taux de réussite aux concours de la haute fonction publique (rapport entre le nombre d’admis et les candidats totalement présents)
Partager

IngéChef vous accompagne dans votre préparation

  • CONSEILS DE LA DÉMARCHE CONCOURS

Au-delà de l’accompagnement spécifique à l’oral, les ingénieurs en chef peuvent vous conseiller à tout moment de votre réflexion pour vous lancer dans l’aventure du concours ou lorsque vous aurez décidé de franchir le cap. En tout état de cause, nous ne pouvons que vous conseiller de passer le concours d’ingénieur en chef territorial. Il vous ouvrira de nouveaux horizons et, dans le cadre de la formation à l’INET, il vous permettra d’enrichir vos compétences et de vivre pleinement l’expérience interfilière.

  • CONSEILS SPÉCIFIQUES POUR LES ÉPREUVES ORALES

Chaque année, Ingéchef accompagne les admissibles au concours d’ingénieur en chef. L’année 2020 n’a pas dérogé à la règle. Cette initiative, basée exclusivement sur le volontariat a mobilisé 30 membres de l’association (toutes promotions confondues) qui ont apporté leur soutien et leur expérience à 49 candidats (sur 53 admissibles). A noter : 100 % des externes ont fait le choix de profiter du dispositif !

En plus de plusieurs visio-conférences d’information et d’échanges, l’accompagnement a pris diverses formes : coaching individuel, organisation de plus d’une cinquantaine de jurys blancs inter-filières, assistance particulière à la présentation en 10 minutes. 

AU DELÀ DE L’ACCOMPAGNEMENT, QUELLES PRÉPARATIONS DISPONIBLES ?

1. Formation proposée par le CNFPT – formation à l’écrit en préparation du concours interne

Test d’orientation organisé en amont de la formation par le CNFPT. Il a lieu en général au mois de septembre N pour un début de formation au premier trimestre de l’année suivante et concours en septembre N+1. Vous pouvez télécharger les derniers tests de sélection ci-dessous:

Il est nécessaire de bien anticiper les jalons pour accéder à la formation et notamment l’inscription à la préparation qui est généralement annoncée au premier trimestre de l’année N-1. Renseignements en suivant le lien ci-dessous : https://www.cnfpt.fr/sites/default/files/2020_plaquette_preparation_concours_agents.pdf

2. Formation proposée par l’ENGEES à Strasbourg à destination des candidats du concours externe et aux candidats du concours interne n’ayant pas accès à la formation CNFPT

https://engees.unistra.fr/formations/formation-professionnelle-continue/sessionscourtesqualifiantes/formations-a-distance/ass4012-smart-water-management-33-specifique-assainissement-1

Pour tout complément, n’hésitez pas à nous contacter

Partager