Concours 2023 : nombre de places offertes

Le nombre de postes ouverts aux concours pour le recrutement des ingénieurs en chef territoriaux session 2023,
est de 40, répartis comme suit :
– concours externe : 24 ;
– concours interne : 16.

La période d’ouverture des inscriptions sera : du 11 avril au 12 mai 2023.

Lien vers l’arrêté : https://www.cnfpt.fr/sites/default/files/document/1678088027/arrete-douverture-concours-ingenieur-chef-2023.pdf

Le graphique ci-dessous reprend le nombre d’admis annuellement depuis la création du concours en 2017, ainsi que le nombre de places ouvertes au concours pour 2023. On peut déjà noter une orientation à une ouverture plus large aux profils issus du concours externe pour 2023.

Les graphiques ci-dessous viennent illustrer les barres d’admissibilités et d’admissions des deux concours sur la période 2017-2021. Les rapports de jury sont consultables à l’adresse suivante : https://www.cnfpt.fr/evoluer/preparation-aux-concours-concours-examens-professionnels/decouvrir-differents-types-concours-examens-professionnels/concours-dingenieur-ou-ingenieure-chef-territorial/bilans-statistiques-concours-ingenieur-chef/national

Partager

Conditions d’accès au concours interne d’ingénieur en chef territorial

Le concours interne est ouvert aux agents justifiant de 7 ans de service public effectif.

Le décret n° 2016-205 du 26 février 2016 détaille les conditions d’accès et l’organisation du concours d’ingénieur en chef territorial. Il est accessible à l’adresse suivante : https://www.cnfpt.fr/sites/default/files/cich_decret_concours_jo.pdf

Partager

Conditions d’accès au concours externe d’ingénieur en chef territorial

Le décret n° 2016-205 du 26 février 2016 détaille les conditions d’accès au concours d’ingénieur en chef territorial. Il est accessible à l’adresse suivante : https://www.cnfpt.fr/sites/default/files/cich_decret_concours_jo.pdf

Concernant le concours externe, les candidats au concours externe doivent être titulaires :

  • soit d’un diplôme d’ingénieur;
  • soit d’un autre diplôme scientifique et technique sanctionnant une formation d’une durée au moins égale à cinq années d’études supérieures après le baccalauréat correspondant aux domaines de compétences suivants : ingénierie environnementale, constructions publiques, aménagement des territoires, déplacements et urbanisme, réseaux techniques urbains et infrastructures routières ou systèmes d’information et de communication.

Les pères et mères élevant ou ayant effectivement élevé au moins 3 enfants sont dispensés de toute condition de diplôme.

Partager