Etude : La gouvernance de la donnée dans les territoires à travers le prisme des “communs”

Quelles opportunités pour les collectivités territoriales d’une nouvelle gestion et valorisation des données sur leur territoire, en les considérant comme des « communs », au sens développé par Elinor OSTROM (Prix Nobel d’économie en 2009) ? Comment faire ? Quelles applications concrètes pour améliorer les politiques publiques territoriales, dans le domaine de la santé ou la mobilité par exemple ?

5 ingénieurs en chef territoriaux, Yosr KBAIRI, Folco LAVERDIÈRE, Jérémie LEYMARIE, Emilie RUIN et Benoît VERNIÈRE, ont cherché à répondre à ces questions en menant une étude pendant 6 mois, en s’appuyant sur une analyse documentaire approfondie, des entretiens avec des experts nationaux et surtout un travail collectif intense et riche.   

Après avoir analysé la situation actuelle de la gestion des données sur les territoires et décrit la valeur ajoutée de l’approche par les “communs”, l’étude propose des recommandations (méthode, positionnement des collectivités) pour passer de l’intention à l’action et deux cas d’usage pour commencer.  

Nous remercions les experts interrogés pour leur contribution ainsi que la Fédération Hospitalière de France, le Centre de Recherche de l’Ecole des Officiers de la Gendarmerie Nationale (CREOGN), l’Association des Directeurs de Ressources Humaines des Collectivités Territoriales (ADRHCT) et l’Association des Dirigeants Territoriaux – anciens élèves de l’INET (ADT-INET) pour nos échanges sur la gouvernance de la donnée. 

Réalisée avec le soutien de la CASDEN, partenaire d’Ingéchef, cette étude est disponible ici : Synthèse et Rapport complet

Partager